The Ocean CleanUp, le sauveur de nos océans !

Chez Make The Ocean Clean Again, nous avons décidé d’aller plus loin dans la lutte contre le plastique en redistribuant 10% de nos bénéfices à "The Ocean CleanUp".
Mais quel est le but de cette association ?

Ce projet un peu fou est né en 2012 du cerveau d’un jeune hollandais dénommé Boyan Slat.
Né le 27 juillet 1994 à Delft, il est un militant écologiste néerlandais. Ce scientifique a décidé d’arrêter ses études d’aéronautique en 2013 pour lancer son projet et entreprise visant à nettoyer les océans et notamment le vortex de déchets du Pacifique nord.
Boyan Slat est parvenu à force d’opérations de communication très réussies à lever des fonds, en particulier dans la Silicon Valley. En 2015, selon Time Magazine, il aurait récolté 40 millions de dollars pour mettre au point son système de nettoyage des océans.

Boyan Slat

Chaque année, des millions de tonnes de plastique entrent dans l’océan. Un pourcentage important de ce plastique dérive dans de grands systèmes de courants océaniques circulants, également connus sous le nom de gyres. Une fois piégé dans un tourbillon, le plastique se décompose en micro plastiques et il devient alors plus difficile pour la vie marine de le différencier de la nourriture. 

S’attaquer au plastique avec des récipients et des filets serait coûteux, long, exigeant en main-d’œuvre et entraînerait de grandes quantités d’émissions de carbone. C’est pourquoi The Ocean CleanUp développe un système passif, se déplaçant avec les courants - tout comme le plastique - pour l’attraper. Le système se compose d’un flotteur de 600 mètres de long qui repose à la surface de l’eau et d’une jupe conique de 3 mètres de profondeur attachée ci-dessous. Le flotteur assure la flottabilité du système et empêche le plastique de s’écouler par-dessus, tandis que la jupe empêche les débris de s’échapper par-dessous. À mesure que le système se déplace dans l’eau, le plastique continue de s’accumuler dans les limites du système en forme de U.

En déployant une flotte de systèmes, The Ocean Cleanup a estimé être en mesure de retirer 50% de la « Great Pacific Garbage Patch » en seulement 5 ans. La GPGP couvre une superficie estimée à 1,6 million de kilomètres carrés, soit deux fois la superficie du Texas ou trois fois celle de la France. Le plastique concentré sera ramené à terre pour être recyclé et transformé en produits durables. Les revenus générés aideront à financer l’expansion du nettoyage des quatre tourbillons océaniques restants.

 

Répartition des zones de déchet dans les océans

Les cercles sur la map représentent les principales zones d'accumulation de déchet, The Ocean CleanUp souhaite nettoyer la plus importante en priorité qui est la zone "1"

En vous permettant à tous d’acheter facilement des produits en bambou, nous vous donnons la possibilité de jouer un rôle à votre échelle en réduisant votre empreinte carbone et en sauvant les océans et la faune marine. En redistribuant 10% de nos bénéfices à The Ocean CleanUp, nous permettons à cette association de commencer le nettoyage de nos océans avant qu’il ne soit trop tard.

Nous sommes une entreprise indépendante de cette association et non parrainée par celle-ci.

Chaque geste compte, faites le votre aujourd'hui !


#MakeTheOceanCleanAgain

 

1 commentaire

J’admire cette initiative ainsi que le mode de participation en faisant des achats. Très intelligent !!! Merci pour nos descendance. 👍👍👍

SCHRAM FRANCINE 20 septembre 2019

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés