#noplanetb, les origines du mouvement.

Le hashtag #noplanetb a été récemment popularisé par la marche pour le climat  - mouvement citoyen d'aspiration écologique dans différents pays occidentaux visant à lutter contre le réchauffement climatique - et est devenu le symbole de cette lutte.

C'est un mouvement citoyen d'aspiration écologique dans différents pays occidentaux visant à lutter contre le réchauffement climatique. Il est directement inspiré de la déclaration de l’ex-secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, en 2014, qui déclarait alors « Il n’y a pas de plan B car il n’y a pas de planète B ».

Ban Ki-moon à la conférence sur le climat

Mais avant tout, que représente une planète « b » ? C’est une utopie selon laquelle l’homme trouverait une nouvelle planète partageant les caractéristiques de notre Terre, ce qui nous permettrait de continuer à vivre et consommer de la manière dont nous le faisons actuellement, sans se soucier de l’impact négatif que nous générons. C’est un concept de remplacement où l’homme épuiserait les ressources d’une planète avant de passer à une autre et ainsi de suite.

Or, la planète habitable la plus proche de nous se trouvant à plus de 10 années lumières (94 610 000 000 000 km), cela n’est pas possible car nous ne disposons ni des ressources, ni des capacités pour entreprendre une telle aventure. Néanmoins nous continuons notre rythme effréné de consommation et de production sans se soucier réellement d’une alternative plus responsable et écologique.

Voyez cela comme un jeu vidéo. Si l’on a plusieurs vies, on fait logiquement moins attention aux actions et l’on peut s’amuser à tester différents scénarios, à prendre plus de risques etc. Tant pis pour les conséquences, on n’a qu’à recommencer encore et encore. Lorsque l’on a qu’une seule vie - au contraire - on fait beaucoup plus attention à chacun de nos pas, on devient méticuleux car on sait que chaque détail compte, ce n’est plus la même réflexion !

Pourtant aujourd’hui notre planète est malade, usée par l’homme qui prend sans jamais rendre, et cet état est un risque majeur pour la faune et la flore, mais aussi pour nous. L’Homme a-t-il conscience de la gravité de la situation ? Qu’il n’existe pas d’autres planètes pour nous accueillir ? Car plutôt que de soigner notre planète, il la néglige et agit comme si on disposait d’une planète de rechange, d’une solution b.

Bouteille d'eau en plastique qui libère des micros-plastiques dans l'océan

C’est cette attitude illogique que cherche à dénoncer cet hashtag. C’est une critique faite pour dénoncer l’inaction des gouvernements, entreprises et autres face à la crise écologique qui s’accentue de plus en plus chaque jour.

Son utilisation n’est donc pas un énième hashtag ou slogan de la sphère Twitter qui tombera dans l’oubli. Il y a un vrai enjeu derrière et nous pouvons tous, chacun de notre côté et avec nos moyens, œuvrer pour faire prendre conscience au plus grand nombre de la situation dans laquelle nous sommes et ainsi changer nos habitudes de consommation.

#noplanetb est donc un combat que MakeTheOceanCleanAgain a décidé de rejoindre en luttant contre la pollution plastique. Notre objectif est de vous proposer des produits écologiques en bambou, afin que vous puissiez réduire votre consommation de plastique !

Chaque geste compte, faites le votre aujourd'hui !


#MakeTheOceanCleanAgain
 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés